Comment rester motivé au travail ?

By 14 mai 2016Leadership

Faites-vous partie de ces personnes qui sont toujours heureuses d’aller au travail ? Qui se réjouissent d’être dimanche soir et qui démarrent la semaine une forme olympique ? Je vous pose la question car personnellement ça n’a pas toujours été le cas pour moi.

A dire vrai j’ai même vécu des grands moments de démotivation. Mais je vais être honnête avec vous, ces moments ne m’ont jamais empêché de travailler avec plaisir. Alors pourquoi et comment est-ce possible ? Comment entretenir sa motivation au travail ?

Les 3 principaux facteurs de démotivation

La monotonie

La routine était pour moi le pire ennemi. Faire toujours la même chose de la même façon du lundi au vendredi…. La routine est un véritable fléau : elle anésthésie vos facultés mentales et elle tue votre motivation au travail à petit feux. Vous faites les choses mécaniquement, donc plus besoin de réfléchir, de vous dépasser, de montrer ce que vous avez dans le ventre….

C’est vrai que la monotonie a du bon : elle est reposante et confortable. Aucun effort n’est nécessaire pour accomplir une tâche routinière. Et puis elle rassure : vous restez confortablement installé dans votre zone de confort, vous ne prenez aucun risque. Vous n’avez rien à craindre car vous savez faire! Mais la routine tue la motivation. Je vous donnerai bientôt mon astuce pour casser la routine.

L’absence de reconnaissance

Il ne fait aucun doute pour personne, que la motivation au travail est directement proportionnelle à la reconnaissance. Par contre, le niveau de reconnaissance dont a besoin chaque individu dépend de chacun. Certains auront besoin d’être régulièrement encouragé ou reconnu ! Alors que d’autres pourront s’en passer beaucoup plus facilement.

Mais comment font-ils ? Et bien la réponse ne tient qu’à un mot : LA CONFIANCE EN SOI. Plus vous avez confiance en vous, moins vous dépendez des autres pour vous sentir bien, motivé. Car la reconnaissance vous l’obtenez non pas de votre patron ou de vos collègues mais de vous-même.

Ne pas aimer ce que l’on fait

La 3ème raison est tout aussi évidente que les 2 premières. Si vous exercez un métier que vous n’aimez vraiment pas, alors vous ne pouvez rester durablement motivé au travail. Faire ce que l’on aime est capital. Je dirai même que c’est le plus important. Si vous aimez votre travail, alors la routine n’existe plus et la reconnaissance n’est plus indispensable.

Le métier que vous exercez aujourd’hui ne peut pas être aussi radicalement éloigné de vos désirs personnels. Si vous le faites, c’est que vous l’avez voulu au départ. Et si vous l’avez voulu, c’est qu’au fond de vous, vous aviez des raisons de faire ce travail. Vous me direz peut-être : « Je travaille pour vivre ». Et je vous répondrai : « Peut-être aujourd’hui mais rappelez-vous pourquoi vous avez choisi ce travail à la base ? » Il existe forcément une bonne raison.

Avant de passer aux techniques pour entretenir votre motivation, je vous invite à faire un point sur VOS facteurs de démotivation. Listez-les sur un papier.

5 techniques pour rester motivé au travail

Prenez des initiatives

1ère technique pour entretenir la motivation au travail : lorsque la routine me pese de trop, voilà ce que je fais : je prend des initiatives. Plutôt que de me lamenter sur mon sort, je me dis : « Voyons Catherine, que peux-tu faire pour casser ta routine ? » Dans une entreprise, il y a toujours une multitude de sujets qui ne sont pas traités par manque de temps ou de compétence interne.

Par exemple : vous râlez, comme tous vos collègues, à cause de la procédure que vous devez utiliser pour traiter la commande d’un client. Ce qui vous énerve, c’est qu’à l’évidence cette procédure devrait être revue pour être simplifiée. Et bien prenez l’initiative du projet. Allez voir votre patron et proposez lui vos idées sur le sujet.

Et ne vous dites surtout pas : « Ce n’est pas à moi de le faire, je ne suis pas payé pour ça ». C’est vous que vous pénalisez dans ce cas, pas votre patron. Vous avez tout à gagner à prendre des initiatives : votre motivation va remonter en flèche, vous serez content de vous, vous dépasserez vos limites et vous aurez la reconnaissance de votre employeur. Ce n’est pas possible autrement.

Faites de votre mieux

Le découragement vous gagne et vous vous dites « ça sert à rien de m’appliquer à faire cette tâche vue le peu de reconnaissance que j’ai ». Et bien là encore, c’est vous que vous pénalisez et non pas l’entreprise. Votre employeur ne va pas déposer son bilan parce que vous avez fait votre travail passablement. Par contre, c’est votre moral que vous allez déposer sur l’hôtel du sacrifice!

2ème technique pour entretenir la motivation au travail : faites votre travail de votre mieux pour vous et ensuite pour l’entreprise. C’est votre personne que vous récompensez et non votre patron. Comment voulez-vous vous sentir motivé, si à la fin de la journée vous faites le bilan suivant : « J’ai baclé mon travail ». Lorsque l’on fait de son mieux au travail, on déclenche un profond sentiment de satisfaction personnelle : « J’ai fait tout ce que je pouvais. Je suis content de moi ».

Faites des projets

Sans but, la vie n’a pas de sens. Se fixer des objectifs professionnels est un facteur fondamental de motivation au travail. Prenez l’exemple suivant : vous exercez actuellement un métier qui ne vous passionne pas. Alors fixez-vous un but : celui de faire évoluer votre emploi ou de changer.

Regardez autour de vous, il n’y a que des opportunités pour ceux qui veulent bien les voir. Cherchez une formation qui vous permettra d’évoluer ou demandez à vos collègues si des recrutements sont envisagés dans leurs services. Parlez-en avec votre Responsable. Les entretiens d’évaluation en fin d’année ont cet intérêt : pouvoir exprimer ce que l’on souhaite faire à moyen et long terme. Et puis si vraiment il n’existe pas d’opportunités en interne, qu’est-ce qui vous empêche de regarder les annonces ?

Reconnaissez la valeur de votre travail

4ème technique pour entretenir votre motivation au travail : votre patron n’est pas reconnaissant ? Et bien soyez-le à sa place. Reconnaissez votre rôle dans l’entreprise. Par exemple : vous êtes standardiste. Votre travail consiste donc à accueillir le client. Reconnaissez que vous êtes une personne clé dans le processus de communication de l’entreprise. Vous pouvez imaginer vous, une entreprise sans standardiste ? C’est un peu comme une boutique sans vendeuse! Votre rôle est fondamental, soyez-en conscient. Ne minimisez pas la valeur de votre travail.

Allez déjeuner avec vos collègues

Pour rester motivé au travail, il faut sentir que l’on appartient à un groupe. L’isolement est une source évidente de démotivation. L’être humain n’est pas fait pour vivre seul. Nous avons besoin des autres pour nous sentir bien, pour sentir que l’on existe tout simplement.

Et puis dans une équipe, on communique, on échange, on se soutient. Au final, vous n’êtes pas seul mais entouré. L’équipe est même pour certain un moyen de compenser un travail peu passionnant.

Pour clore le sujet, la motivation au travail dépend plus de vous que de votre environnement. C’est vrai qu’il existe des cas particuliers comme l’entreprise en restructuration. Mais d’une manière générale, vous pouvez contrôler votre motivation. Votre vie est sous votre propre responsabilité et non celle de votre employeur. Se laisser démotiver par un patron maladroit c’est se livrer à l’ennemi sur un champ de bataille!


Leave a Reply