10 raisons qui vous empêchent de réaliser vos objectifs

Vous pourriez déjà être <insérez ce que vous voulez>. Vous le seriez, si vous pouvez vous débarrasser d’au moins 10 choses. Les voici…

Vous écoutez trop vos voisins

Votre argent disparaît dans le concours vaniteux entre voisins, entre collègues. Cela peut être la TV plasma, le GPS tout options. Si vous faites la course avec eux sur l’électroménager et la technologie, vous ne faites que gâcher vos ressources au lieu de construire votre richesse future.

Vous n’êtes pas assez patient

Avant l’arrivée des cartes de crédit, c’était dur de dépenser plus que ce que vous aviez. Plus maintenant. A chaque fois que vous succombez à la tentation sans en avoir les moyens, vous ne faites qu’enrichir des gens alors que vous plongez un peu plus dans la dette.

Vous avez de mauvaises habitudes

Que ce soit la cigarette, l’alcool, le tiercé ou une autre mauvaise habitude, elle vous coûte trop d’argent. Autant d’argent qui pourrait financer votre projet de millionnaire. La plupart des gens ne réalisent pas le vrai coût de ces vices quotidiens. Prenez la cigarette par exemple : non seulement vous avez acheté des centaines de paquets, mais vous devez vous préparer à dévaluer votre voiture et votre domicile de fumeur et surtout prévoir des traitements médicaux coûteux.

Vous n’avez pas de buts

Il est difficile d’arriver à la richesse quand on ne sait pas pourquoi. Vous devriez prendre le temps de trouver vos buts personnels. Il ne suffit pas de se lever un matin et dire “Je veux être millionnaire”. Il faut trouver un plan annuel, pour épargner et investir, vers la réalisation de vos buts.

Vous n’êtes pas préparé au pire

Les malheurs arrivent à tous, même les meilleurs. La différence se fait avec ceux qui se sont protégés et ont prévu leur filet de sécurité. Les autres risquent de voir toute leur richesse s’évaporer en un instant.

Vous croyez au miracle

Pour la vaste majorité d’entre nous, devenir riche prend du temps. On pourrait croire que le loto et les tickets à gratter font des heureux à la pelle; la vérité est qu’on a plus de chance de se faire frapper par la foudre que de tirer les bons numéros. Ce comportement de flambeur risque donc de se retrouver dans vos choix d’investisseur, avec les mêmes chances de gagner.

Vous confiez à d’autres la gestion de vos finances

Vous croyez que d’autres savent mieux que vous comment investir, et vous suivez aveuglement les conseils des revues spécialisées. Malheureusement, la plupart de ces conseillers sont simplement des commerciaux, vivant de votre ignorance et des commissions sur les SICAV qu’ils vous vendent. Ecoutez le conseil de tous les experts, mais au final, faites votre choix seul et en connaissance de cause.

Vous investissez sans savoir pourquoi

Vous avez entendu que Robert a gagné le jackpot avec ce truc, et vous voulez l’imiter dans l’instant. Si Robert a vraiment gagné autant d’argent, c’est parce qu’il a compris comment marche l’investissement financier. Mettre votre argent sur la table parce qu’un autre a fait la même chose sans rien y comprendre vous empêchera sûrement de devenir riche.

Vous êtes effrayé par la finance

Vous êtes tellement apeurée du risque que vous garder toutes vos économies dans un compte épargne qui en réalité vous fait perdre de l’argent, à cause de l’inflation. Malgré cela, vous n’arrivez pas à bouger vos liquidités dans des produits à plus haut profit, parce que vous savez que vous pourriez y perdre.

Vous ignorez vos finances

Vous faites comme si grâce à votre salaire, vos finances allait s’arranger toute seule. Si vous avez contracté des dettes, cela va sûrement se résoudre dans quelques temps. Malheureusement, devenir riche se planifie. Ce n’est pas une opération magique qui arrive aux gens riches.

Finalement, vous l’aurez deviné, c’est sûrement plus qu’une seule de ces mauvaises habitudes qui vous empêchent de réaliser votre objectif. C’est probablement une combinaison de plusieurs de ces raisons qui font obstacle à votre premier palier. Examinez bien cette liste et faites là tourner dans votre esprit. Réaliser vos objectifs est à votre portée, mais vous aurez à résoudre les obstacles qui vous empêchent de créer les résultats escomptés.

Lire la suite

Gérez votre attention (pas votre temps)

Combien de minutes de travail non perturbé effectuez-vous en moyenne ? 10, 20, peut-être 50 minutes ? Si vous pensez que cela semble faible, il suffit d’examiner votre vie. La plupart d’entre nous ne peuvent pas travailler tranquillement pendant plus de 10 minutes.

Nous sommes tous tellement connectés qu’il devient impossible de trouver le temps de se concentrer sur nous-même ou notre travail. Certains d’entre nous reçoivent des centaines de notifications et autres messages par jour.

Vous vous retrouvez répondre à un message Whatsapp, un courriel, parler à un ami, puis parler à un collègue sur Slack. Les journées de la plupart des personnes consistent à répondre aux notifications. D’une certaine manière, vous êtes retenu par d’autres personnes.

Les distractions ont toujours été une partie de la vie. Cela n’a rien à voir avec votre smartphone ou YouTube, vos achats en ligne, Instagram ou toute autre chose que vous voulez maudire pour votre manque d’attention. C’est la nature humaine. Nous aimons être occupé.

Socrate, l’un des fondateurs de la Philosophie occidentale, nous a prévenus il y a 2400 ans : “Faites attention à la stérilité d’une vie active”.

Etre occupé n’est pas une bonne chose. Parce que l’occupation et les distractions vont de pair.

Sénèque, l’un des philosophes stoïciens les plus célèbres, a déclaré qu’il n’y a jamais de temps où une nouvelle distraction ne se manifestera pas.

Il y a toujours des distractions. Donc, il vaut mieux vous entraîner à gérer votre attention et non votre temps. C’est la plus grande erreur que les gens font.

Nous croyons faussement que nous pouvons gérer le temps. Mais le temps ne peut pas être géré. La seule chose que vous contrôlez est votre attention.

Lire la suite

5 étapes pour une meilleure gestion du stress

La vie moderne très mouvementée amènent les gens vers de plus en plus stress chaque jour. Il est donc essentiel d’avoir une bonne gestion du stress, afin de vivre une vie en bonne santé et remplie de bonheur.

Un stress prolongé est une force puissante et préjudiciable qu’il est essentiel de maîtriser grâce à des techniques efficaces de gestion du stress. Le stress est très présent dans notre vie quotidienne. Un peu de stress est essentiel.

car il permet de maintenir votre énergie pour aller de l’avant et il parfois indispensable pour obtenir des performances optimales.Cependant les experts et la recherche médicale ont établi que le stress prolongé est très mauvais pour le corps, et peut bloquer la capacité naturelle du corps à se réparer, à se régénérer et à se protéger. Plus de 90% des maladies sont causées par le stress. Le stress est à la fois une réponse physique et psychologique. Celui-ci peut conduire à la maladie, l’obésité chronique, l’insomnie, la détérioration des relations, la dépression, et plus encore. Voici 5 étapes sur la gestion du stress.

1. Commencez par faire une liste de vos expériences stressantes et identifiez ce qui vous rend mal à l’aise. Ensuite traitez immédiatement les situations que vous pouvez changer, par exemple se réveiller plus tôt pour démarrer votre journée sans stress. Le fait de pouvoir démarrer votre journée un peu plus tôt évitera de laisser les choses s’accumuler jusqu’à la dernière minute.Prenez l’habitude de vous lever trente minutes plus tôt, prenez votre déjeuner dans le calme et ensuite une bonne douche, rien que cela vous permettra de débuter la journée plus calmement et d’arriver un peu en avance sur votre lieu de travail.Et même si vous êtes bloqué dans un embouteillage, ne vous laissez pas envahir
par le stress, c’est une situation que vous ne pouvez contrôler.
2. Prenez l’habitude de prendre des pauses de quelques minutes et profitez en pour vous détendre, cela vous fera le plus grand bien pour gérer votre stress. Ecouter une musique relaxante ou bien une chanson qui vous rappelle d’agréables souvenirs est un excellent moyen pour libérer les tensions de votre corps et évacuer votre stress.
3.Prenez l’habitude de voir le côté positif des choses et rappelez-vous que l’évènement stressant prendra fin tôt ou tard. Dans le même temps, calmer vos émotions et réfléchissez à ce qui est le meilleur pour vous pour maitriser cette situation stressante.
4. Si vous avez des difficultés financières, réfléchissez comment vous pouvez augmenter vos revenus. Apprenez à vous connaître et posez-vous la question: Qu’est ce qui déclenche votre anxiété? Si par exemple, si cela vient de votre travail, alors c’est peut-être le moment pour vous de rechercher un travail moins stressant.
5. Apprenez à utiliser les méthodes de relaxation. Recherchez une activité qui permette de vous détendre, cela peut être lire un bon roman, écoutez de la musique relaxante. Toutefois pour être efficace, la répétition et la régularité sont la seule solution pour gérer votre stress et cela une ou deux fois par jour pendant environ 15 minutes.La deuxième étape consiste à ignorer d’autres pensées qui vous viennent à l’esprit pendant votre séance de relaxation. Lorsque vous incorporez dans votre vie quotidienne, une activité qui vous passionne, vous vous détendez naturellement et cela permet une meilleure gestion de votre stress.
Les vraies causes de stress ne sont pas les problèmes ou les expériences négatives que vous rencontrez dans votre vie, mais votre attitude à leur égard. Donc, l’astuce consiste à changer d’attitude et de développer un état de relaxation, parce que vous ne pouvez pas être stressé et décontracté en même temps. Il est important de comprendre que plus vous vous concentrez sur les facteurs qui provoquent le stress, plus vous serez stressé au cours du temps. Il est donc essentiel de se laisser aller et de se concentrer sur la relaxation à la place. Par conséquent, vous serez moins susceptible d’être perturbé par un facteur de stress.
Finalement, il est de votre choix. Vous pouvez soit continuer à réagir de la même manière stressante, ou vous pouvez choisir d’améliorer votre vie en changeant votre attitude et de devenir une personne confiante, détendue et libérée de tout stress.

Lire la suite

Deux situations où il faut savoir dire ‘Non’

Même si vos journées sont remplies d’une multitudes d’obligations et de sollicitations, il faut garder à l’esprit qu’être débordé n’est pas une excuse pour ne pas respecter vos engagements. Voici deux situations pour lesquelles il faut être attentif aux actions en cours, quitte à refuser des sollicitations, pour ne pas décevoir son entourage.

Avant d’entrer en réunion

Etre à l’heure en réunion, pour un cours ou un entretien, est primordial, ne serait-ce que pour respecter le temps des autres qui est aussi important que le votre. Ainsi, avant d’accepter un rendez-vous, il faut prévoir le temps nécessaire pour se rendre sur le lieu fixé à l’horaire indiqé. Si ce n’est pas possible, il ne faut pas hésiter à prévenir le plus tôt possible la personne qui organise se rendez-vous afin de décaler.
De plus, quelques minutes avant une réunion, ce n’est pas la peine de se lancer dans un dossier qui pendra trop de temps pour être traité entièrement. D’une part, c’est prendre le risque de se mettre en retard inutilement, d’autre part, si l’action n’est pas terminée, il faudra se replonger dans le sujet ultérieurement, ce qui prendra un certains temps.
Enfin, si on vous sollicite pour des questions à cet instant, il faut savoir prendre note de la requête et indiquer fermement à votre interlocuteur que vous ne pouvez pas y répondre sur le moment. C’est illusoire de croire que l’excuse « cela ne prendra que 30 secondes » est réaliste et vous serez certainement en retard, comme je l’ai été de trop nombreuses fois en voulant être serviable.

Lors d’un entretien

Si vous recevez un appel téléphonique, il ne faut pas prendre le réflexe de décrocher systématiquement. Si vous êtes déjà en conversation avec un interlocuteur, vous lui ferez perdre son temps. Soit on peut laisser sonner, soit répondre très brièvement pour indiquer qu’on ne peut pas prendre l’appel sur le moment, mais qu’on rappellera dès que possible.

Avec la démocratisation des fameux Open Space, espaces de travail étendus, il est plus simple d’aller voir des collègues du même service pour leur poser des questions. Comme il n’y a plus de porte de bureau pour indiquer notre état de disponibilité, cela incite à être serviable et répondre favorablement à la sollicitation. Le risque d’être dérangé à tout moment est augmenté. La pire situation est d’être sollicité alors même qu’on est déjà en entretien. Par respect pour l’interlocuteur, là encore il faut cesser d’être gentil à tout prix et indiquer explicitement notre indisponibilité, si ce n’est pas déjà assez clair au vu de la situation.

Il y a très certainement d’autres cas concrets où il faut savoir dire non. Ces deux exemples sont pour moi les plus importants. Si vous avez d’autres exemples, vous pouvez les partager dans les commentaires ci dessous.

Lire la suite