Avez-vous déjà rencontré le scénario suivant : On vous confie une tâche importante avec un délai de plusieurs semaines. Puis, vous vous réveillez un matin en prenant conscience que la date limite est très proche et vous devez vous en occuper en urgence.
Beaucoup de gens ont tendance à sauter d’urgence en urgence. Mais combien de leurs « situations d’urgence » sont véritablement urgentes et combien de leurs urgences sont dues au fait qu’ils ont attendu la dernière minute comme dans le scénario ci-dessus ? Si nous pouvions traiter les choses à temps, les seules situations d’urgence que nous rencontrerons seront de vraies urgences.

Lorsque vous avez une tâche qui n’a pas besoin d’être faite immédiatement, ne la mettez pas de côté. Commencez à travailler dessus rapidement et régulièrement. Décidez de tirer pleinement parti du temps que vous avez avant la date limite au lieu d’attendre la dernière minute. Vous constaterez que le projet sera beaucoup plus facile à terminer de cette façon.

C’est la façon dont nos esprits aiment travailler. C’est également la façon dont nos corps aiment travailler. Si vous voulez être en forme, vous savez que la meilleure façon d’y parvenir est de faire de l’exercice régulier au moins trois fois par semaine. D’énormes rafales occasionnelles d’exercices ne vous aideront pas de masses et peuvent même être dangereuses.

Ce que je suggère est donc de faire exactement le contraire de ce que la plupart des gens font instinctivement. Nous avons tendance à travailler sur le projet ayant la date butoir la plus courte, celle qui semble la plus urgente. Ici, je vous suggère donc de faire exactement le contraire.

Faites une liste de tous les projets en cours avec leurs échéances. Prenez celui avec l’échéance la plus lointaine et commencer à travailler dessus chaque jour. Vous pourriez être surpris de la rapidité avec laquelle vous avancerez.

Maintenant imaginez avoir procéder de la sorte pour tous vos projets. Ne seriez-vous pas moins stressés et fatigués que vous l’êtes en ce moment ?


Leave a Reply