Devenir, être et rester un bon manager !

By 11 octobre 2017Management

Il est toujours flatteur, agréable de se sentir le « patron de son équipe », d’être celui à qui revient le pouvoir de décider, de conduire les autres, d’avoir de la prise sur les évènements…..

La position de manager est une position convoitée par beaucoup, même ceux qui savent pertinemment qu’ils n’ont pas les capacités nécessaires  pour « faire un bon chef ». Si d’ores et déjà, vous assumez déjà ces honorables fonctions, il peut être intéressant  de vous arrêter, de vous remettre en question, de vous demander si, après tout, vous êtes « un bon chef ». Parce qu’à partir du moment où l’on dirige les autres, il ne faut donc pas perdre de vue que chaque décision que vous prenez les impacte d’une manière ou d’une autre et ce,consciemment ou inconsciemment.

Pertinente question donc  : suis-je un bon manager, un manager efficace, mes décisions, mes comportements sont-ils adaptés aux autres, aux situations ? N’arrive-t-il pas que j’ostracise volontairement ou involontairement certains de mes collaborateurs par mon arrogance, mon manque de courtoisie, ma froideur apparente, ma légèreté, ma désinvolture…

Il existe des qualités, des attitudes partagées par tous les bons managers. Si vous jugez important de développer votre aptitude à diriger efficacement, à devenir un bon manager voici quelques qualités, stratégies qui pourraient vous être profitables !.

Soyez un intégrateur, un rassembleur

Les personnes perçoivent mal les dirigeants qui sèment la division, écartent facilement certains. Lorsque vous dirigez une équipe ou une entreprise, efforcez-vous que chacun de vos collaborateurs se sente impliqué dans toutes les actions définies. Un bon manager doit non seulement traiter ses collaborateurs de manière juste mais aussi donner à chacun d’entre eux  l’opportunité de se sentir considéré, d’exprimer ses vues. Créez donc un climat d’intégration, d’acceptation, de confiance et de respect de l’autre sans aucune discrimination d’aucune sorte. Offrez à vos collaborateurs la chance de faire des suggestions, d’apporter des solutions novatrices à vos problèmes récurrents. Rassemblez-les autour de vos idéaux communs.

Définissez une mission claire, pas seulement la recherche de profit.

C’est vrai, on crée des entreprises pour faire du business !

Si vos collaborateurs ne devraient travailler que pour de l’argent, sans la recherche d’aucune autre satisfaction, ils passeraient toute leur carrière à vous demander de manière récurrente des augmentations de salaire…. pour payer leurs factures. Il y a d’autres leviers sur lesquels appuyer : Intéressez-vous sincèrement aux personnes qui partagent votre quotidien professionnel. Faites en sorte que  votre fonction apporte, d’une manière ou d’une autre à la vie sociale/personnelle de vos collaborateurs, une différence positive et significative. Vous n’avez qu’à laisser parler votre cœur !
Notez aussi que la satisfaction du travail bien fait, la fierté d’appartenir à telle entreprise, la passion dans l’activité de chaque jour sont des catalyseurs que vous pouvez utiliser au quotitidien.

Usez d’un minimum de tolérance.

Chacun est animé, en principe, de la volonté de bien faire. Un bon manager est celui qui comprend que ses collaborateurs sont vulnérables. Il y a ce minimum de tolérance qui lui permet de comprendre les erreurs de ses employés. La recherche de performance est un processus. Plus vous tolérez et intégrer la notion d’ erreur, plus vous obtenez des performances car la peur de mal faire peut inhiber la meilleure volonté du monde. Apprenez à accepter les défaillances. L’erreur est humaine et en plus, elle fait partie du processus d’apprentissage !.

Dirigez d’accord, mais soyez un vrai coach.

Il est facile d’indiquer de donner des instructions depuis sa tour d’ivoire. Mais pour être un bon manager il faut être un véritable  capitaine d’équipe qui encourage ses coéquipiers, un coach qui vivifie le meilleur chez ses collaborateurs. Accompagnez-les dans les tâches que vous leur confiez, développez leur motivation, leur enthousiasme, leurs connaissances, leurs compétences. Par exemple, vous pouvez faire le point avec un collaborateur sur quelque chose qui ne fonctionne pas de manière optimale et rechercher avec lui la correction à apporter.

ET SURTOUT… le jour où vous commettrez une erreur, ayez la franchise et l’honnêteté de le reconnaître.

Préparez vos collaborateurs à devenir de bons managers, de bons leaders.

Songez au plan de carrière de chacun de vos collaborateurs. Gardez présent à l’esprit qu’ils ont envie de se réaliser personnellement et professionnellement   et que vous devez les aider. Un bon manager sait transmettre ses qualités et attitudes positives à ses collaborateurs. Il les aide donc à progresser dans leur carrière en les préparant à devenir de bon managers, de vrais leaders. Ceci est important pour la vie de l’entreprise mais génère  aussi la fierté de s’entourer de collaborateurs que l’on vu et fait progresser.

On ne naît pas manager, on apprend à le devenir.

Certaines personnes sont certes plus de prédispositions à diriger et à motiver les autres, le leadership est une autre compétence qui s’ acquiert.Tout le monde peut être progresser et devenir un bon, voire un très bon manager. Il s’agit tout simplement de développer et de renforcer ses qualités de leader en lisant des ouvrages sur ce sujet, en prenant part à des formations, en travaillant à diriger les autres avec souplesse et humilité.


Leave a Reply